Mongolie, la Magie des Lieux

Soulevez le voile sur l’univers de la Mongolie au travers de ce blog de voyage d’Espace Est-Ouest. Pour découvrir les gens, ou garder le lien avec ceux que vous avez rencontré. Lire, Voir, Ecouter et Rencontrer pour un vrai voyage virtuel en Mongolie.

mercredi 20 février 2008

La lettre de Tsogi pour le Nouvel An

Le nouvel An mongol appelé « Lune blanche » a eu lieu en Mongolie du 7 au 10 février dernier. C’est l’année du rat qui commence. J’ai préparé 500 buuz, une spécialité mongole, et une salade « Capitale » dans une grande casserole de 5 litres. Ma mère est partie cette année dans la province du Khentii dans le nord du pays chez son frère. Ils préfèrent passer le début de l’année du Rat ensemble. Ma mère a préparé petit à petit 1200 buuz.

Le 7 février, j’ai nettoyé toute la maison dans les moindres recoins, comme toutes les familles mongoles. C’est la tradition qui veut que toutes les saletés et les mauvaises choses doivent partir avant le nouvel an. On prend même une douche pour se débarrasser de la saleté du corps. On commence le premier jour à manger vers 18h. On mange vraiment beaucoup ! C’est le signe d’une vie aisée et heureuse pour la nouvelle année, pour monter qu’on ne va pas manquer de nourriture et de vêtement. Chaque famille passe cette soirée à la maison.

Le 2ème jour, le 8 février, nous nous sommes réveillés très tôt, avant le lever du soleil et j’ai commencé à bouillir le thé au lait salé que j’avais préparé moi-même et j’en ai servi à mes enfants et mon mari. On a ensuite choisi une direction pur notre première marche du nouvel an. C’est un symbole qui permet de trouver la bonne direction dans la vie à l’aide de l’enseignement des lamas. Chaque personne a sa direction. J’ai ensuite appelé ma mère et mon oncle pour les saluer en premier. Puis avec ma famille nous sommes allés rendre visite à mon beau-père. Voici la photo prise chez les parents de mon mari Bagi. C’était un plaisir de porter les vêtements traditionnels, les deels, pour cette journée. Nous aimons beaucoup voir les Mongols porter le deel.

Le 3ème jour, Bagi et Tenggis sont montés à l’ovoo « Khiimor », qui signifie « chance » en mongol. Les femmes ne peuvent pas aller là-bas, parce que c’est pour les hommes qui ont un rôle important et des grandes responsabilités familiales. Selon l’ancienne coutume, les hommes doivent nourrir leur famille et être respectueux parce qu’ils font leurs vœux à l’ovoo. Je t’envoie aussi une photo de cette cérémonie si ça t’intéresse et aussi parce que tu es un homme et mon ami.

Pendant la fête de la lune blanche, les jeunes montrent du respect pour les plus âgés. Ils parlent de toutes les choses positives de l’année passée et les jeunes écoutent leurs paroles.

Vielles paroles, sages paroles.

Tsogi

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Tsogi. Je suis tombé sur ta lettre par un pur hasard. Je m'appelle Sodo et je vis en France. Je me demandais comment tu as appris le français car je trouve que tu parle vraiment bien. De plus, merci pour cette lettre qui m'a permis d'approfondir mes connaissances sur les traditions de mon pays.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Le Centre régional de documentation pédagogique du Nord – Pas de Calais (ministère de l’Éducation nationale) réalise actuellement un CD-Rom intitulé Lire et écrire en découvrant la Mongolie dans lequel apparaissent beaucoup de textes et de photos sur la Mongolie, ses habitants, ses coutumes… Destiné principalement aux enseignants de lettres de collège et lycée, cet outil sera vendu au niveau national dans le réseau SCEREN/CRDP.
Pour ce CD-Rom, nous souhaiterions reproduire votre photographie (un couple de Mongols en tenue traditionnelle). Nous permettez-vous de reproduire cette photo, à quelle condition ? Si vous acceptez, avez-vous la photo originale en haute définition ?
Merci de votre réponse et de votre collaboration.

Bien cordialement,

Sylvie PRIEUX
Chargée de projet multimédia
SCÉRÉN-CRDP Nord – Pas de Calais
sprieux.crdp@ac-lille.fr